Salon 2019

La 5ème édition du Salon de la Récup’ aura lieu le dimanche 19 mai 2019 à la Salle Beg er Lann à Sainte-Hélène, de 10 heures à 18 heures.

Les inscriptions pour les exposants sont terminées, la liste des participants sera bientôt communiquée.

Un marché de producteurs locaux sera organisé cette année, 10 places sont disponibles. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 18 janvier 2019.
Le formulaire d’inscription

Editions passées

Le réemploi

La CCBBO a été labellisée « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » en 2015. Elle encourage tous les acteurs du territoire à réduire, trier et valoriser leurs déchets, le tout en faveur de l’économie circulaire.
Le Salon de la Récup’ est une action du programme ZDZG.

Définition : 

La société de consommation et de confort actuelle induit une durée de vie des biens de plus en plus courte. Il est aujourd’hui aisé et tentant de jeter un objet, même en bon état afin de le remplacer. Ces modes de vie ont des conséquences sur la planète et l’environnement. En effet, tout produit manufacturé nécessite pour sa fabrication, l’utilisation de ressources et de matières premières. Or, elles ne sont pas toutes renouvelables.
Il existe pourtant une solution simple et facile pour éviter de jeter : le réemploi. L’objet, au lieu de devenir déchet, retrouve une seconde vie et un nouvel usage. Par exemple : nous pouvons entretenir ou réparer l’objet, le louer ou l’emprunter plutôt que de l’acheter, le donner à des proches ou des associations.
En faisant appel aux filières du réemploi, nous soutenons la création d’activités permettant l’embauche de personnes en difficulté d’insertion et le maintien de métiers artisanaux. Sans oublier les économies substantielles.

En pratique :

Le réemploi, qu’est-ce que c’est ?
– J’emprunte
– Je loue
– Je donne
– Je vends
– Je répare
– J’entretiens
– J’achète d’occasion
– J’achète en partage
– Je relooke
– Je détourne

La réduction des déchets :

Le Grenelle Environnement, une nouvelle impulsion pour la prévention des déchets
Début juillet 2007, le Gouvernement français a lancé le Grenelle Environnement, vaste concertation entre l’État, les collectivités locales, les ONG (Organisations non gouvernementales), les employeurs et les salariés. Celle-ci vise à créer les conditions favorables à l’émergence d’une nouvelle donne française en faveur de l’environnement.

En matière de déchets, cette politique se traduit par 3 grands objectifs hiérarchisés, à savoir :

  •  renforcer la réduction à la source des déchets ;
  •  développer le recyclage matière et le recyclage des déchets organiques ;
  •  réduire les quantités à incinérer ou à stocker.

Pour chaque grand objectif, une déclinaison chiffrée a été mise en place et inscrite dans la loi Grenelle 1 (exemple : diminution des quantités incinérées et stockées de 15 % à l’horizon 2012, et, en matière de prévention des déchets, réduction des ordures ménagères et assimilées de 7 % par habitant, pendant les 5 prochaines années).

Les programmes locaux de prévention des déchets
Les programmes locaux de prévention des déchets consistent en la mise en œuvre d’un ensemble d’actions visant à atteindre les objectifs définis à l’issue d’un diagnostic de territoire. Ces programmes sont portés par les établissements publics (intercommunalités, syndicats…) ou par des communes.
Le plan d’actions s’inscrit dans les thématiques suivantes :

  • la sensibilisation à l’éco-consommation
  • les actions éco-exemplaires de la collectivité
  • les actions emblématiques nationales (compostage domestique, Stop Pub, sacs de caisse…)
  • les actions d’évitement de la production de déchets (éco-consommation, réparation, réemploi…)
  • les actions liées aux déchets des entreprises
  • les actions liées à la nocivité des déchets dangereux

Les partenaires

Le conseil départemental du Morbihan : depuis 2008, le conseil général a mis en place un réseau départemental identifié par le label « Tous éco-citoyens 56 ». Ce réseau valorise les gestes de réduction des déchets (compostage, eau du robinet, déchets dangereux) grâce aux animations autour de l’éco-mobile. La CCBBO fait partie de ce réseau.

 L’Ademe : L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est un établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. L’Agence met ses capacités d’expertise et de conseil à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public et les aide à financer des projets dans cinq domaines (la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l’air et la lutte contre le bruit) et à progresser dans leurs démarches de développement durable.

 

 

 

Nous contacter